Prix de l’immobilier à Lyon : pourquoi flambent-t-ils?

Le prix de l’immobilier à Lyon est en forte hausse, nous allons comprendre pourquoi dans cet article.

 

La tendance des prix de l’immobilier à Lyon est à la hausse avec des pics historiques de prix atteints lors de l’année 2018. Lyon se place juste derrière Paris dans le classement du prix au mètre carré selon les villes. Cette augmentation concerne autant les biens neufs que les logements dans l’ancien. Bien que ce phénomène de flambée des prix soit présent partout en France, il est particulièrement fort à Lyon pour plusieurs raisons que nous verrons dans cet article.

 

Selon les arrondissements les prix de l’immobilier à Lyon ont augmenté jusqu’à 10% voire 15% alors que le taux des crédits accordés aux particuliers reste historiquement bas depuis quelques années. La source de ce phénomène ne réside donc pas dans le secteur financier.

 

Lyon, métropole la plus attractive de France

 

Une étude menée par RégionsJob, ParisJob et le cabinet Hays place Lyon en tête des villes les plus attractives de France. L’étude se base sur plusieurs critères bien définis comme l’évolution du marché du travail, le cout de la vie, les loisirs ou encore la qualité des infra structures.

Lyon possède un atout grâce à sa position géographique qui lui confère un total ancrage dans le territoire français et européen. La capitale du pays ainsi que la côte méditerranéenne sont accessibles en 2h de train et son aéroport possède un rayonnement quasi mondial.

 

Les pôles principaux de la ville sont très bien desservis et les transports en commun sont performants. Plusieurs lignes de métro et de tramways s’étendent jusqu’aux petites villes environnantes. Les moyens de transport suivent le développement de la ville puisqu’une nouvelle ligne de métro est en projet et que la ligne de tramway T6 sera inaugurée très prochainement. L’emplacement géographique est un vecteur important de variation du prix de l’immobilier à Lyon.

La ville de Lyon est dynamique, elle possède une très forte communauté étudiante grâce à une offre diversifiée de formation. En 10 ans, le nombre d’étudiant a augmenté de 25% grâce à la qualité des formations proposées même si le principal point faible est la difficulté rencontré par les étudiants pour trouver un logement.

 

D’un point de vue culturel, Lyon a ses arguments, elle est placée juste derrière Paris dans le classement français. Elle se distingue par son grand nombre de musées et surtout par les évènements qui sont organisé dans la ville. On retrouve des évènements de tout type pour satisfaire chacun. La fête des lumières est en tête de liste avec plus de trois millions de visiteurs par an sur une durée de 4 jours en décembre. Le festival lumière qui est organisé autour du cinéma pour une durée d’une semaine amène des célébrités comme Quentin Tarantino par exemple. On trouve également beaucoup de musées et des lieux historiques comme la basilique Notre Dame de Fourvière.  Tous les étés des concerts sont organisés lors des nuits sonores ou le festival des nuits de Fourvière.

 

D’un point de vue touristique,  en 2018 le secteur s’octroie une hausse de 3% de la fréquentation des attractions touristiques. L’aéroport passe la barre des 10 millions de passagers. Concernant le tourisme d’affaires, Lyon devient la 2ieme ville de congrès française et affiche un total de 97 congrès.

 

Une demande en hausse pour une offre qui stagne

 

Étant une ville très attractive beaucoup de nouveaux habitants recherchent des logements que ce soit pour y vivre pour y étudier ou même à des fins touristiques. Cette attractivité a un impact direct sur le prix de l’immobilier à Lyon.

La métropole cumule beaucoup de différents types de demandes de logement et il est difficile d’y répondre. C’est une ville qui doit faire face à des demandes à long terme et à court terme. En plus des habitants à l’année il faut désormais loger les professionnels en déplacement ou encore les touristes.

 

  • En termes de demande à long terme on retrouve les nouveaux habitants et les étudiants. Cette demande a augmenté avec l’attractivité de la ville.
  • En termes de demande à court terme on retrouve principalement les touristes et les professionnels. Ce secteur a évolué et la tendance a changé. Par définition ce sont les hôtels qui s’occupent de ce segment. Le développement du marché de location de l’immobilier à courte durée propose une alternative au logement hôtelier. Les plateformes comme air bnb et booking par exemple ont généralisé et banalisé ce type de demande. Cette demande est donc récente mais de plus en plus importante et migre du secteur hôtelier vers le secteur immobilier ce qui favorise la hausse des prix de l’immobilier à Lyon.

 

Cette attractivité immobilière est renforcée par le fort patrimoine historique dont la ville dispose qui est référencé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Certains types d’appartement sont particulier comme les appartements de canut. Cette caractéristique attire de nombreux investisseurs.  La demande est donc en augmentation constante.

 

L’offre immobilière actuelle ne suffit pas à répondre à cette demande croissante. Pour environs 5 000 nouveaux habitants en intra-muros et 14 000 dans la métropole par an on ne trouve que 4 000 nouveaux logements, les vendeurs sont donc en position de force, les prix ne peuvent donc que grimper. Pourtant des nouveaux logements sont construit dans des quartiers rénovés comme Confluence. La ville se développe mais ne peux pas s’étendre indéfiniment, un manque de terrain se fait ressentir. Les produits ne sont pas renouvelés et la rareté rend les prix d’achat plus élevés, la répercussion se fait alors directement ressentir sur les prix de l’immobilier à Lyon.

Certains arrondissements restent plus chers que d’autres comme c’est le cas pour la presqu’ile et le quartier des Brotteaux, la demande est forte, l’offre très rare, ce qui explique des prix élevés.

Le compromis des environs

 

Devant ce déficit de logements et des prix en forte hausse, de plus en plus d’acquéreurs décident de sortir de la ville lumière.  Le marché se reporte à l’extérieur de la ville dans les communes périphériques. Ces villes telles que Décines, Meyzieu, Oullins et bien d’autres attirent de plus en plus d’habitants, séduits par la qualité de vie et la proximité de Lyon.

Il faut ajouter à cela le fait que la métropole ne cesse de croitre et englobe maintenant ces communes avoisinantes.

L’emplacement géographique est un critère très important pour un investissement dans l’immobilier. Cette proximité directe permet de réduire les distances entre les différents endroits de la ville et ainsi accéder rapidement au centre. Caluire est reliée par la ligne C, Villeurbanne avec la ligne A, Oullins avec la B et les autres sont accessibles par tram.

 

Il y a donc une augmentation des prix dû à l’annexion des prix de l’immobilier à Lyon et une augmentation des prix du à l’intégration géographique de ces communes.

 

 

 N’hésitez pas à nous contacter, Corneille Patrimoine vous conseillera objectivement  puis vous accompagnera de façon indépendante, gratuite et sans engagement : Contactez-nous !

 

 

Simulation personnalisée

109 programmes

immobiliers disponibles

Investissez près de chez vous, trouvez votre programme neuf.

Conseils personnalisés

Besoin de conseils pour investir ?