Lyon : deuxième ville la plus chère de France

Longtemps en retard par rapport à des villes telles qu’Annecy ou Nice, les prix de l’immobilier à Lyon ont rattrapé leur retard  au point de devenir  la ville la plus chère de France après Paris

 

Détrônée par Bordeaux en 2017, Lyon redevient aujourd’hui la deuxième ville la plus chère de France. Comment l’expliquer? Cette hausse va-t-elle se poursuivre? Si les prix ont fortement augmenté ces 5 dernières années, cette hausse n’est en réalité qu’une correction tant il est logique que la capitale des Gaules soit la 2ème ville la plus chère de France.

 

2ème ville étudiante, 2ème ville touristique, 2ème pôle économique du territoire, il est cohérent que les prix de l’immobilier soient à ce niveau.

 

Lyon dispose de nombreux atouts et séduit ainsi tout type de clientèle: familles, entreprises, investisseurs… Les prix de la capitale des Gaules n’ont jamais été aussi élevé. En 2018 les prix ont augmenté de 10% et déjà presque 5% en 2019. Ainsi, Lyon passe devant Bordeaux pour atteindre une moyenne de 4 790€/m2 d’après les chiffres de Se loger.

Alors comment expliquer cette forte croissance? La hausse des prix va-t-elle se poursuivre?

 

Pourquoi les prix flambent?

 

Depuis toujours et malgré quelques courtes périodes de crise, les prix de l’immobilier sont régulièrement à la hausse en France. Toutefois, on observe de fortes disparités selon les régions.

 

L’immobilier répond avant tout à la loi de l’offre et de la demande, il est donc logique que la hausse des prix de l’immobilier soit plus accentuée dans les grandes agglomérations. Le déséquilibre entre l’offre et la demande est très marqué. Ce phénomène est plus marqué dans la ville de Lyon.  En effet, chaque année l’agglomération de Lyon accueille en moyenne 15 00 habitants supplémentaires pour seulement 5 000 logements neufs construits. On a donc, tous les ans, 3 fois plus de demandes que d’offres, c’est l’explication principale de la hausse des prix.

 

Si le gouvernement a mis en place un certain nombre de mesures visant à développer le secteur de la construction immobilière, force est de constater que ces mesures ne suffisent pas à enrayer la flambée des prix. En effet, si la loi Pinel ainsi que le prêt à taux 0 encouragent les investisseurs à acquérir un appartement neuf, ces 2 mesures ne sont pas suffisantes.

 

A Lyon en particulier, après avoir vu de nombreuses constructions ces 10 dernières années dans des quartiers tels que Gerland, Confluence, Vaise ou Villeurbanne, le phénomène ralentit à cause de la rareté des terrains. Les constructions s’étendent alors en dehors de la ville, l’est lyonnais s’est ainsi fortement développé ces dernières années à l’image de villes telles que Meyzieu, Décines ou Chassieu.

 

Compte tenu de la forte problématique des transports, puisque les habitants souhaitent vivre le plus proche possible de la ville, la demande à Lyon intramuros est de plus en plus forte, tant que la demande augmentera et que l’offre stagnera, les prix continueront à augmenter à Lyon.

Alors quid de la demande? Qui sont ces nouveaux habitants? Quelle typologie de population est attirée par la ville lumière ?

 

 Lyon, une ville qui attire

 

Chaque année Lyon  accueille 15 000 nouveaux habitants, alors qu’est ce qui attire autant ces nouveaux habitants? Tout d’abord,  sa forte activité économique et son bassin d’emplois important attirent les familles. Elles souhaitent profiter de la qualité de vie lyonnaise sans pour autant négliger leur carrière professionnelle.Lyon leur permet d’allier qualité de vie et réussite professionnelle puisqu’elle constitue le deuxième pôle économique après Paris.

 

Le quartier d’affaires de la Part Dieu représente le 2ème centre d’affaires national après la Défense. Ce quartier  connait un très fort développement. En effet,  d’ici 2030 la gare va doubler sa capacité d’accueil afin de répondre à la demande croissante de voyageurs. De nouvelles tours d’affaires vont voir le jour, comme  To-Lyon qui regroupera un ensemble de  bureaux, services et commerces.

 

La ville a également vu émerger un nouveau quartier à l’activité économique très dense: la confluence. A 500m de la gare de Perrache, ce quartier, autrefois délaissé, a été totalement transformé ces 10 dernières années. Les friches industrielles ont laissé place à un somptueux centre commercial haut de gamme, à des immeubles d’habitation de standing et à plusieurs immeubles de bureaux. Des sociétés telles que EDF y sont présentes, sans oublier le siège du conseil régional.

 

L’activité économique permet donc d’attirer chaque années familles et cadres. Néanmoins, la ville lumière est également plébiscitée chaque année par de nombreux étudiants séduits par les écoles supérieures, facultés et quelques formations d’élite telles que l’EM Lyon, l’institut Paul Bocuse ou l’Ecole centrale. Ce sont ainsi plus de 150 000 étudiants qui ont choisi Lyon pour suivre leurs études.

Autre population attirée par Lyon, les touristes qui sont plus de 6 millions chaque année à venir visiter la ville.

Comme toutes les grandes agglomérations, la problématique du transport est un élément crucial pour la ville. Lyon l’a bien comprit et développe fortement son réseau de  transports en communs.

 

Ainsi une nouvelle ligne de métro E, le prolongement de la ligne B et le tramway T6 sont en construction.  La nouvelle  ligne de tramway permettra de relier 2 quartiers autrefois délaissés des lyonnais:  les  7ième et le 8ième arrondissement. La ligne T6 va alors desservir Gerland jusqu’aux Hôpitaux Est .

 

Le prolongement de la ligne de métro B a pour but de développer les villes environnantes en améliorant leur desserte, ce qui permettra également de fluidifier le traffic routier. De fait, après une extension jusqu’à Oullins en 2013, la ligne va alors prolonger le métro jusqu’à Saint-Genis-Laval. Ce projet répond à une demande depuis des années: améliorer la desserte du CHU LYON SUD. Ce projet va permettre de rejoindre le centre hospitalier lyon sud en 15 mn depuis Lyon.

 

La nouvelle  ligne  reliant Lyon centre à Tassin permettra de corriger un point noir pointé depuis des années par les lyonnais: la mauvaise connexion de l’ouest lyonnais à Lyon. En effet, Tassin est une commune proche de Lyon qui accueille de plus en plus de résidents qui font le choix de vivre aux portes de la ville dans un cadre  plus rural. Cependant l’accès à la ville est difficile par manque de transports en commun puisqu’aucune ligne de métro ou de tramway ne permet de rejoindre Tassin.  La création de la ligne E va alors permettre de relier Tassin à la Place Bellecour en seulement 4 arrêts ce qui représente un temps de parcours de 15 minutes au lieu de 45 mn en moyenne aujourd’hui aux heure

 

Vous l’aurez compris, l’immobilier répondant à la loi de l’offre et de la demande, la hausse des prix de l’immobilier à Lyon est loin d’être finie. Elle est toutefois très différente selon les quartiers…

 

N’hésitez pas à nous contacter, Corneille Patrimoine vous conseillera objectivement  puis vous accompagnera de façon indépendante, gratuite et sans engagement : Contactez-nous !

 

Simulation personnalisée

 

Nos programmes 

127 programmes

immobiliers disponibles

Investissez près de chez vous, trouvez votre programme neuf.

Conseils personnalisés

Besoin de conseils pour investir ?